Témoignage de Olivia Helin, tapissière

Jeudi 06 avril 2017
Travail d\
Olivia Helin
Promotion 2009-2010
J’ai pu constater la différence de qualité de travail et de connaissances de ceux qui ont fait leur formation ailleurs.

J’ai pratiqué des tas de métiers avec toujours cette idée de sièges en tête. Il m’a fallu 10 ans pour mettre ce projet en route. Trouver la formation n’a pas été simple. Beaucoup d’école proposent des formations, mais ne sont pas toutes complètes, et il fallait aussi trouver le financement. Après une étude poussée, les arguments positifs se tournaient tous vers les Ateliers Grégoire (actuellement La Fabrique). Les témoignages étaient très élogieux pour cette école. Cette formation a été à la hauteur de mes espérances. Nous avons eu des enseignants de grande qualité, très professionnels. Pascal, notre enseignant en atelier était très pédagogue et avec une qualité de travail excellente. Il nous a toujours mis en confiance et rassuré dans nos moments difficiles. Je lui dois beaucoup. Lors de nos stages en entreprise, les professionnels étaient surpris de la qualité de notre travail. L’ensemble de nos enseignants était très professionnel. Toute l’équipe se sentait concernée par la qualité de l’apprentissage et le résultat final : la réussite de tous. L’enseignement a été très complet par rapport à d’autres établissements. Nous l’avons constaté lors de l’examen final. Notre préparation aux épreuves du CAP a été très complète, parfaite ! Tous les modules étaient complets, intéressants et utiles pour la vie professionnelle. 
Ce métier ne s’apprend pas en un jour. Comme tous métiers d’art, c’est l’expérience qui fait la différence. Mais quand vous démarrez votre métier avec les bonnes bases, tout est plus simple. A la suite de mon CAP, j’ai travaillée chez quelques tapissiers avant de m’installer à mon compte. Depuis j’ai travaillé en sous-traitance avec des confrères. J’ai pu constater la différence de qualité de travail et de connaissances de ceux qui ont fait leur formation ailleurs. 
J’ai la chance de pratiquer les deux métiers, c’est un vrai luxe de pouvoir s’occuper d’un chantier complet, siège et décor. C’est le plus beau métier du monde ! On perpétue l’histoire d’un siège, on fait un vrai travail de recherche pour faire de l’intérieur d’un client son univers, on y côtoie des gens de tous horizons, on touche des matières de grand luxe, bref, ce n’est que du bonheur !!!