L’Observatoire de la Fashion Tech

Mercredi 09 novembre 2016

Dans une école innovante et volontaire, la prospective et l’analyse des tendances sont un enjeu de tous les jours. Cette veille permanente enrichit les interventions des enseignants et fertilise les démarches de nos partenaires

Acteur de la Fashion Tech, La Fabrique publie chaque trimestre une lettre d’information de son Observatoire de la Fashion Tech pour alimenter la réflexion de ses étudiants, apprentis et des professionnels des industries créatives et de ses partenaires institutionnels et académiques.

Cette note d’analyse propose plusieurs regards sur les nouvelles tendances technologiques de la mode et de la décoration. Cet outil permet ainsi à l’école de rester en veille permanente sur les évolutions en cours et d’anticiper celles de demain.

L’Observatoire est aussi décliné comme outil de curation avec une actualisation hebdomadaire sur Scoop it.

 

Sommaire :

  • L'emploi dans la mode est-il voué à disparaître de notre territoire ?
  • Le chiffre d'affaires des entreprises textile françaises est en augmentation depuis plusieurs années
  • La technologie transforme en profondeur le métier de façonnier
  • Produire en France pour une entreprise française représente une double garantie de qualité et de contrôle
  • La France doit mettre en place une politique ambitieuse de formation tout au long de la vie
  • Regard de Christophe Baratier, directeur des ressources humaines et d'exploitation du réseau des boutiques d'agnès b. : La France doit se concentrer sur les métiers où elle a une valeur ajoutée.
  • Rencontre avec Jacques Martin-Lalande, gérant de France Luxury Shirt (FLS), Vice-président du Groupe de la fabrication française : L'envie d'un métier concret qui permet de découvrir et de faire.

Sommaire :

  • Le coton et le gaspillage, deux composantes essentielles de l’empreinte écologique des vêtements
  • Les nouvelles technologies dans l’industrie du vêtement : simplifier la conception, optimiser la fabrication et multiplier les applications
  • La volonté du consommateur, la première des technologies
  • Rencontre avec, Marie-Hélène Plainfossé, directrice du développement responsable du groupe Galeries Lafayette qui lancé la collection Fashion Integrity la mode qui vous dit tout.
  • Regard de Patrick Mainguené qui dirige Soft’in, un atelier français de fabrication de chaussures éco-conçues pour homme et femme, dont le crédo est d’être aussi léger pour le client … que pour la planète.

Sommaire :

  • Les incubateurs demeurent le principal point de rencontre entre startups et grands groupes dans la mode et le luxe
  • La mode et le luxe sont connus pour leur culture du secret
  • Les investisseurs ont des difficultés à évaluer la capacité des nouvelles technologies à s’imposer dans la mode et le luxe
  • Il serait faux de penser que la mode et le luxe tournent le dos à l’innovation
  • Les grands groupes ont montré qu’ils étaient capables d’agir pour innover, il leur reste à aller plus loin.
  • Regard Isabelle Ginestet-Naudin, directrice des fonds dédiés aux industries créatives chez Bpifrance, banque publique d’investissement
  • Gros plan sur Showroomprivé avec d’Irache Martinez, directrice de la marque

Sommaire :

  • L’avenir du magasin serait ainsi dans le phygital – contraction de « physique » et de « digital ».
  • L’enjeu est de pouvoir suivre le client physique aussi bien que le client virtuel
  • Les puces RFID permettent de suivre le déplacement des articles dans le magasin en temps réel
  • L’essayage du vêtement est au cœur de la réinvention de l’expérience client promise par le phygital
  • L’achat est une troisième promesse à concrétiser
  • Il convient de faire du magasin un véritable lieu de lien social, qui donne une occasion de vivre une expérience et d’être ensemble
  • Regard de Yann Rivoallan co-fondateur de The Other Store
  • Gros plan sur Fitle, la cabine d’essayage virtuelle – Socloz, service additionnel de réservation en ligne d’articles et Windowstylist, solution de réalité augmentée pour les revêtements de fenêtre

Sommaire :

  • L’économie collaborative
  • Au sein des enseignes physiques et virtuelles, la technologie se met au service du consommateur
  • Passer des technologies « portables » (wearable) aux technologies véritablement intégrées (embedded)
  • La 3D ne s’arrête pas à la modélisation, elle concerne également la production avec la fabrication additive
  • Le client est remis au centre de la création
  • Regard de Sophie Boutillier, docteure en économie et en sociologie et Maître de conférences à l’université du Littoral Côte d’Opale
  • Rencontre avec pascal Denizart, directeur du Centre européen des textiles innovants (CETI)