L’école La Fabrique lance son département « maille » et s’adapte au renouveau du Made in France dans la mode

Lors de cet événement, Xavier Brisoux a présenté aux professionnels du secteur les nouvelles machines ainsi que la spécialisation maille.
Lors de cet événement, Xavier Brisoux a présenté aux professionnels du secteur les nouvelles machines ainsi que la spécialisation maille.


Le programme ESIV (Ecole Supérieure des Industries du Vêtement) de La Fabrique, l’école française des métiers de la mode et de la décoration de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris - Île-de-France, conforte son expertise en ouvrant un département « maille », lui permettant une extension vers de nouveaux marchés. 

Le programme ESIV est une formation supérieure spécialisée dans la mode et l’habillement, qui délivre un titre RNCP de niveau I. Il se déroule en trois ans : la deuxième année étant scindée en deux spécialisations : « chaîne et trame » à temps plein école et « maille » en apprentissage, et la troisième année également en apprentissage quelle que soit la spécialisation.

En vue de valider les qualités techniques du programme, d’aligner les cours aux besoins des grandes maisons de luxe et des façonniers français, et de perfectionner l’employabilité de ses étudiants, l’ESIV ouvre une spécialisation « maille », première formation en France à traiter de cette spécificité technique dans une logique industrielle et permettant ainsi de répondre de manière opérationnelle aux besoins des entreprises du secteur. 

Depuis plusieurs années, les pièces maille (tee-shirts, sweat-shirts, pulls, …) se généralisent dans les vestiaires féminins, masculins et enfants. Cette tendance s'explique notamment par l'influence démographique de la classe des Seniors, qui privilégient les produits maille pour des raisons de praticité et de confort, par la généralisation du style casual décontracté dans les collections d'habillement incluant de plus en plus de petites pièces maille, et sous l'influence de plus en plus prégnante du sport qui envahit les garde-robes de toutes les marques.

S’appuyant sur les process d'industrialisation développés depuis des années au sein de sa formation, La Fabrique a donc souhaité offrir au marché des profils sachant maîtriser la particularité technique de la maille, et ce, dans une optique industrielle. Unique en France, cette spécialisation l’est d’autant plus que les quatorze places ouvertes sont proposées en apprentissage aux titulaires d’une licence spécialisée mode habillement. 

 

L’apprentissage, une pédagogie innovante pour l’emploi

Avec la création de la nouvelle spécialisation « maille » en apprentissage et l’augmentation des effectifs de la spécialisation « chaîne et trame », le programme ESIV est passé de 30 contrats d’apprentissage sur les années précédentes, à 64 en 2017. Cette ouverture à l’apprentissage donne un accès plus large à des études supérieures dans la production de collections d'habillement. Une vraie valeur ajoutée pour les entreprises de la filière en quête de talents et de cadres qualifiés. « A noter qu’en 2017, le taux d’insertion professionnelle des diplômés du programme ESIV par la voie de l’apprentissage s’élève à 91,3%. L’apprentissage prend ici tout son sens d’accélérateur vers l’emploi. » précise Chantal FOUQUE, Directrice de La Fabrique. 

 

Recherche et formation, le duo gagnant

Par ailleurs, La Fabrique s’est associée au projet « Thésée » de la startup Primo1D, qui repose sur l’intégration dans les vêtements d’une solution innovante :  une puce RFID dans les vêtements maille, mais également chaîne et trame. Afin de déployer ses activités de recherche et développement au sein de ce projet, La Fabrique a doté ses ateliers de nouvelles machines spécifiques dédiées à la maille : métier à tricot numérique circulaire chaussant, machine à tricoter à carte perforée, remailleuse, machine à thermo-coller, métier à tricoter numérique rectiligne… Ces machines sont désormais également utilisées par les apprentis de la nouvelle spécialisation « maille ».

Le projet « Thésée » des partenaires Primo1D, EFI AUTOMOTIVE et La Fabrique, a été retenu par Bpifrance dans le cadre de l’appel à projets PIAVE (Projet Industriel d’Avenir) en 2016. Cela s’est traduit par l'obtention d'un financement global de 1,85 million d'euros. Une partie de ces fonds - 400 000 euros - bénéficie spécifiquement, sur une période de 3 ans, à La Fabrique afin de financer une partie de ses investissements machines, mais également le recrutement de personnel qualifié, présentant une expertise maille, et appelé à travailler sur le projet conjoint de recherche et développement. 

Il est à noter que La Fabrique propose également deux modules « maille » aux salariés des entreprises souhaitant se perfectionner. Aussi, le département formation continue accompagne les entreprises dans la mise en place de formation sur-mesure, afin de répondre à leurs impératifs et spécificités techniques avec une pédagogie adaptée. 

Contacts
Lundi 9 septembre 2018