150 entreprises recrutent des apprentis formés à La Fabrique

toutes les actualités Mardi 11 septembre 2017
150 entreprises font confiance à La Fabrique pour trouver des apprentis de qualité, alors pourquoi pas vous ?
150 entreprises font confiance à La Fabrique pour trouver des apprentis de qualité, alors pourquoi pas vous ?

La pédagogie de l’alternance est dans l’ADN de La Fabrique. Chaque année, près de 200 alternants sont recrutés par nos entreprises partenaires. De la maroquinerie au merchandising en passant par la mode-ESIV, la rentrée se prépare. Tour d’horizon …

 

La Fabrique s’apprête à accueillir pour l’année scolaire 2017/18 près de 200 alternants en apprentissage et en contrat de professionnalisation. Quatre-vingt d’entre eux du programme merchandising sont actuellement accompagnés par l’école pour trouver un contrat d’apprentissage. A ce jour, la plupart intégrera de grandes enseignes de prêt-à-porter toujours en demande de former de jeunes talents. Pour le programme maroquinerie, ce sont 30 nouveaux entrants qui effectueront leur alternance l’année prochaine, notamment dans le cadre de l’ouverture d’un CAP pour jeunes adultes. Pour faciliter leur recrutement, l’école a revisité le rythme de l’alternance avec un mois en entreprise et un mois en centre de formation. Ainsi plusieurs alternants ont déjà trouvé des contrats en Région, dans des ateliers d’enseignes de prêt-à-porter qui déclinent des collections d’accessoires. L’école reste à ce jour à l’écoute d’entreprises en recherche de recrutement d’alternants en maroquinerie. Concernant les apprentis du bac professionnel maroquinerie, la grande majorité rejoindra les trois entreprises partenaires historiques de l’école, Hermès, Chanel et Louis Vuitton.

 

Ouverture d’une spécialisation « Maille » en apprentissage

Pour son programme Mode-ESIV, La Fabrique attend 65 futurs apprentis avec cette année, une nouveauté puisque l’école ouvre à la rentrée de septembre, une spécialisation « Maille » en 2 ans entièrement en apprentissage. Si la spécialisation « Chaîne et trame » reconnue et installée dans son écosystème rencontre un écho favorable pour le recrutement d’apprentis, la « Maille » est à ce jour en attente d’une réponse du marché du textile-habillement. Cette spécialisation « Maille » sera pourtant la première en France à traiter de cette spécificité technique dans une logique industrielle et pouvant ainsi répondre de façon opérationnelle aux besoins des entreprises du secteur.